Choisir une agence de communication. Oui, mais laquelle ?

19 janvier 2021

En Suisse romande, on trouve des dizaines de structures se prĂ©sentant comme des « agences de communication Â», mais toutes ne se ressemblent pas. Voici selon notre expĂ©rience 4 questions centrales Ă  se poser « cĂŽtĂ© client Â» pour vous aider Ă  identifier le bon partenaire.

Tout d’abord, cet article ne vise pas Ă  dire que ftc est la seule agence Ă  mĂȘme de rĂ©pondre Ă  tous vos dĂ©fis de communication en Suisse romande. Au contraire, mĂȘme si nous sommes trĂšs fiers de notre travail et convaincus de nos compĂ©tences, nous sommes conscients que nous ne savons (et ne pouvons) pas tout faire.

De fait, toutes les agences (sans parler des indĂ©pendants) ne proposent pas des offres de nature et de niveau identique, loin s’en faut. Il faut dire que ces 20 derniĂšres annĂ©es, le dĂ©veloppement d’internet a impliquĂ© une restructuration en profondeur de la communication avec l’intĂ©gration de nouveaux mĂ©tiers au sein des agences, et l’émergence de nouveaux acteurs spĂ©cialisĂ©s.

Pour ne pas confier le capital prĂ©cieux qu’est votre rĂ©putation au mauvais prestataire et vous aider Ă  faire plus facilement le bon choix pour votre prochain projet, voici selon nous les 4 principales questions Ă  se poser en amont en tant que client, si vous ĂȘtes Ă  la recherche d’un quelconque soutien en communication.  A la fin de cet article, nous vous proposons aussi quelques conseils pour les cas les plus frĂ©quents que nous rencontrons.

Question n°1 : De quelles compĂ©tences « mĂ©tiers Â» en communication ai-je le plus besoin ?

Avez-vous besoin d’un maçon, d’un carreleur, d’un architecte ou d’une entreprise gĂ©nĂ©rale ? A l’image de la construction, voici en substance une question importantissime Ă  se poser en tant que client avant de choisir une « agence de communication Â», car notre branche regroupe sous le mĂȘme vocable de nombreux mĂ©tiers et de nombreuses spĂ©cialisations (publicitĂ©, relations publiques, branding, web, digital, mĂ©dias, marketing, etc.), ainsi que de multiples combinaisons de professionnels au sein des agences, de loin pas toutes identiques.

De plus, contrairement Ă  certaines branches oĂč les compĂ©tences mĂ©tiers sont spontanĂ©ment identifiables (avocats, mĂ©decins, ingĂ©nieurs, architectes, etc.), le terme « communication Â» n’est malheureusement pas protĂ©gĂ© et n’importe qui en somme peut ouvrir une agence dite « de communication Â» ou se prĂ©tendre spĂ©cialiste en communication, mĂȘme sans aucune formation ou diplĂŽme.

La premiĂšre chose Ă  faire, c’est de bien analyser vos besoins ou votre problĂšme et d’identifier les compĂ©tences mĂ©tiers requises pour votre projet, Ă  ses diffĂ©rentes Ă©tapes.

Vous ne confieriez pas Ă  un maçon la responsabilitĂ© de dessiner et construire votre maison, puis d’assumer la gestion des travaux et des corps de mĂ©tiers, n’est-ce pas ? Par contre, s’il faut rĂ©parer ou construire un mur dans votre jardin, un architecte sera sans doute inutile. Eh bien, c’est la mĂȘme chose pour la communication. La premiĂšre chose Ă  faire, c’est de bien analyser vos besoins ou votre problĂšme et d’identifier les compĂ©tences mĂ©tiers requises pour votre projet, Ă  ses diffĂ©rentes Ă©tapes (analyse, conception, planification, rĂ©alisation, suivi). Si vous n’en savez rien, nous vous orienterons avec plaisir !

Photo created by mindandi - www.freepik.com

Un bon moyen de savoir si une agence est faite pour vous est de prendre connaissance des CV de ses collaborateurs (sur le site de l’agence ou sur LinkedIn) et de comparer les compĂ©tences professionnelles (formation, expĂ©rience). Comme les agences de communication en Suisse romande comptent souvent moins de 20 personnes, cela ne prend que peu de temps. Et cela vous en dira assurĂ©ment beaucoup sur les vraies capacitĂ©s professionnelles actuelles de cette agence, en complĂ©ment de ses rĂ©fĂ©rences.

Question n°2 : Quelles sont mes ressources ?

Pour pouvoir trouver l’agence (ou les agences) qui sera votre complĂ©ment idĂ©al pour vos enjeux ou opĂ©rations de communication, une petite introspection est aussi recommandĂ©e.

Votre savoir-faire ?

En tant que client, votre propre savoir-faire professionnel en communication (vous et votre Ă©quipe) devrait influencer le choix de l’agence. Moins vous disposez Ă  l’interne des compĂ©tences mĂ©tiers (stratĂ©giques/opĂ©rationnelles) ou de l’expĂ©rience recherchĂ©es (par ex : secteur, rĂ©gion, nature du projet), plus vous en aurez besoin Ă  l’externe. Notre meilleur conseil sur ce point : soyez honnĂȘte avec vous-mĂȘme !

Pour rester dans les analogies, un conseil que nous pouvons en tout cas vous donner, si vous n’ĂȘtes pas un spĂ©cialiste de la communication, c’est justement d’éviter de vous prĂ©cipiter dans une agence de communication hyperspĂ©cialisĂ©e. Sinon, le risque n’est pas nul que vous en ressortiez avec une belle paire de chaussures neuves, alors que vous souffrez en fait d’une entorse Ă  la cheville…

Votre temps ?

Moins vous aurez de temps Ă  consacrer Ă  la gestion d’un projet de communication (briefing, accompagnement, supervision, etc.), plus vous aurez besoin d’une agence dĂ»ment qualifiĂ©e et expĂ©rimentĂ©e, capable de travailler vite, bien, et surtout de maniĂšre trĂšs autonome et structurĂ©e avec une grande sĂ©curitĂ© pour vous.

Votre budget ?

Identifiez en amont le budget que vous avez a priori à disposition et parlez-en aux agences lors de la phase de contact. Si vous ne savez pas quel budget prévoir, avant de demander des offres, confiez un petit mandat à un professionnel confirmé pour vous aider à définir un budget réaliste.

Quel que soit votre budget, Ă  compĂ©tences Ă©gales, privilĂ©giez plutĂŽt un prestataire pour qui ce montant ne sera ni trop modeste (d’autres clients peut-ĂȘtre plus prioritaires que vous ?), ni trop important (peut-ĂȘtre pas l’habitude de projets d’une telle ampleur ?). Et dans tous les cas, rappelez-vous que le bon marchĂ© cache gĂ©nĂ©ralement une garantie de qualitĂ© moindre.

Question n°3 : Est-ce vraiment une « agence » ?

Le terme « agence de communication Â» n’est malheureusement pas protĂ©gĂ© et renvoie Ă  des formes juridico-Ă©conomiques multiples, pas forcĂ©ment Ă©quivalentes.

L’association professionnelle suisse d’agences de communication Leading Swiss Agencies (LSA) (qui intĂšgre depuis 2020 aussi les agences de relations publiques), estime en substance qu’une agence de communication peut ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme telle et adhĂ©rer Ă  l’association si :

  • Elle peut dĂ©montrer un savoir-faire mĂ©tier avĂ©rĂ© (formation/expĂ©rience/rĂ©fĂ©rences) dans au moins un secteur professionnel de la communication (relations publiques, publicitĂ©, design, digital, mĂ©dias), idĂ©alement attestĂ© par une certification qualitĂ© (par ex : CMS III de l’ICCO pour ftc communication) ;
  • Elle est inscrite au registre du commerce depuis plusieurs annĂ©es ;
  • Elle rĂ©alise un chiffre d’affaires annuel d’au moins 1 million de francs, ce qui permet gĂ©nĂ©ralement de disposer d’une Ă©quipe de salariĂ©s qualifiĂ©s d’au moins 5 personnes (EPT).

Toutes les agences de communication actives en Suisse et rĂ©pondant Ă  ces critĂšres ne sont pas membres de LSA (95 membres en 2020, dont 18 rĂ©ellement prĂ©sents en Suisse romande), mais ces critĂšres de base restent dans tous les cas une bonne grille de lecture pour orienter votre choix vers une « vraie Â» agence de communication aux compĂ©tences Ă©prouvĂ©es (si c’est ce que vous voulez), car parfois :

  • Des entreprises sans aucune qualification (ou avec une qualification principale dans un autre domaine) se prĂ©sentent comme des agences de communication.
  • Certains indĂ©pendants se prĂ©sentent aussi en tant qu’agence. S’il n’y a qu’un collaborateur sur le site web d’une « agence Â», ou aucun, ce n’en est peut-ĂȘtre pas vraiment une… Selon notre expĂ©rience, les bonnes agences de communication actives en Suisse romande valorisent leurs collaborateurs et leurs compĂ©tences professionnelles et ne les cachent pas.
  • Certains indĂ©pendants spĂ©cialisĂ©s se regroupent sous forme de rĂ©seau ou de collectif (souvent Ă  distance, plus rarement en partageant un espace commun), et peuvent aussi se prĂ©senter en tant qu’agence. Il faut donc bien analyser la question de la responsabilitĂ© (avec qui le mandat est-il signĂ©, qui pilote le projet, qui contrĂŽle ou assure la qualitĂ© ?) et s’assurer que les compĂ©tences mises en avant sur un site web et dont vous avez le plus besoin seront rĂ©ellement prĂ©sentes aux diffĂ©rents stades de votre projet. Il faut aussi examiner si les tarifs proposĂ©s correspondent Ă  la structure rĂ©elle (un rĂ©seau d‘indĂ©pendants Ă  domicile devrait logiquement ĂȘtre meilleur marchĂ© qu’une agence avec des bureaux et des salariĂ©s) et si ces professionnels ont vraiment l’habitude de travailler ensemble
 comme dans une agence. Enfin, un petit tour au registre du commerce permet de savoir rapidement s’il y a une vraie entreprise derriĂšre une marque/un site, ou pas. Car ce n’est pas toujours le cas. Il est aussi utile de vĂ©rifier sur Google ou LinkedIn si les collaborateurs affichĂ©s sur un site web sont rĂ©ellement (toujours/uniquement) employĂ©s de la sociĂ©tĂ©. Et poser la question en cas de doute.
  • Certaines agences sont des microstructures avec un trĂšs petit noyau dur de salariĂ©s (parfois une seule personne) complĂ©tĂ© par un rĂ©seau d’indĂ©pendants ou partenaires spĂ©cialisĂ©s intervenant en sous-traitance au cas par cas. Pensez Ă  vous renseigner sur le statut rĂ©el des personnes qui vous sont prĂ©sentĂ©es (salariĂ© de l’agence, indĂ©pendant, salariĂ© d’une entreprise sous-traitante ?). Cela vous permettra d’une part d’évaluer si le prix payĂ© pour la prestation est justifiĂ© et d’autre part si les compĂ©tences mĂ©tiers dont vous avez le plus besoin font partie du noyau dur de l’agence, ou sont satellitaires. Dans ce dernier cas, n’hĂ©sitez pas Ă  reconsidĂ©rer votre choix. Vous n’ĂȘtes pas forcĂ©ment au bon endroit


Indépendant ou agence ?

Il y a beaucoup d’indĂ©pendants qui travaillent en Suisse romande dans le secteur de la communication. A qualification et expĂ©rience Ă©gale (sinon le bon marchĂ© peut coĂ»ter cher
), les tarifs horaires d’un indĂ©pendant sont gĂ©nĂ©ralement un peu moins Ă©levĂ©s que ceux d’une agence, compte tenu de coĂ»ts fixes plus bas. Il s’agit donc d’une alternative Ă  envisager, en tenant toutefois compte de 2 considĂ©rations.

  1. Tenez compte de vos réelles ressources professionnelles en tant que client
  2. Pour collaborer avec un indĂ©pendant (conseiller en communication, rĂ©dacteur, graphiste, webdesigner, etc.), mieux vaut avoir soi-mĂȘme en tant que client suffisamment d’expĂ©rience en communication pour ĂȘtre d’abord capable de sĂ©lectionner le bon prestataire, puis de superviser son travail valablement. Car mĂȘme pointu dans son domaine ou talentueux, un indĂ©pendant reste une personne seule, Ă  la palette de compĂ©tences logiquement plus limitĂ©e qu’une Ă©quipe (pas d’émulation interne, pas de soutien, pas de contrĂŽle, pas de supervision, pas de back-up, disponibilitĂ© plus rĂ©duite, limites professionnelles et socio-culturelles individuelles, etc.).

    Si vous ne disposez pas de compétences avérées en communication, une agence de plusieurs personnes qualifiées devrait a priori collectivement réduire le risque que votre projet soit mal compris ou mal réalisé.

  3. Evaluez l’importance pour votre entreprise/organisation du mandat que vous confiez
  4. Outre un savoir-faire « mĂ©tier Â» souvent plus spĂ©cifique, un indĂ©pendant offre aussi objectivement moins de garanties qu’une agence pour les projets de longue durĂ©e, de grande ampleur, ou hautement stratĂ©giques pour votre entreprise/organisation. Que se passe-t-il s’il est malade ou en vacances  le jour oĂč il faut absolument communiquer, ou si son ordinateur crashe au mauvais moment ? Qui prendra le relais ? Votre projet pourra-t-il se permettre d’attendre ? Nous observons aussi que de nombreux indĂ©pendants dans le domaine de la communication ne le sont qu’un certain temps, parfois par dĂ©faut entre deux postes de salariĂ©s, donc pas toujours trĂšs expĂ©rimentĂ©s dans ce rĂŽle, ou susceptibles de l’abandonner Ă  la premiĂšre opportunitĂ©. Certains travaillent Ă©galement Ă  temps partiel et n’ont pas toujours la disponibilitĂ© requise pour gĂ©rer des urgences.

Question n° 4 : PrivilĂ©gier une agence rĂ©gionale, nationale, internationale ?

En Suisse romande, l’on trouve aussi bien des agences de communication locales ou romandes, des bureaux ou succursales d’agences alĂ©maniques et des succursales de grandes agences internationales (surtout Ă  Lausanne et GenĂšve). Il y a donc le choix !

La connaissance fine du territoire est souvent une condition de l’efficacitĂ© en communication rĂ©gionale, surtout dans un pays fĂ©dĂ©raliste.

C’est bien sĂ»r d’abord la nature et l’envergure de votre projet ou problĂšme (local, cantonal, romand, suisse, international) et le niveau d’expertise dont vous avez besoin (conseil ou rĂ©alisation) qui doit vous inciter Ă  privilĂ©gier l’un ou l’autre type de prestataire. Mais n’oubliez pas que la connaissance fine du territoire (aspects culturels ; acteurs et rĂ©seaux Ă©conomiques, politiques et sociaux) est souvent une condition de l’efficacitĂ© en communication rĂ©gionale, surtout dans un pays fĂ©dĂ©raliste.

Au-delĂ  de la localisation d’une agence affichĂ©e sur son site web, soyez aussi toujours attentifs aux personnes qui la composent et aux compĂ©tences professionnelles que vous y trouverez.

Dans les grandes lignes (Ă  l’exception peut-ĂȘtre des projets oĂč une expertise technique, crĂ©ative ou sectorielle est prĂ©dominante sur l’expertise conseil/contenu), voici ce que nous pouvons vous recommander.

Pour un projet de dimension régionale (locale, cantonale)

Si vous ĂȘtes une entreprise, organisation, institution basĂ©e en Suisse romande avec des activitĂ©s essentiellement locales ou dans un seul canton, le choix d’une agence de proximitĂ©, prĂ©sente dans votre canton, maĂźtrisant parfaitement votre environnement est Ă©videmment l’option n°1 Ă  considĂ©rer. La connaissance fine de chaque territoire est souvent une condition de l’efficacitĂ© en communication rĂ©gionale.

Pour un projet de dimension romande

Si vous ĂȘtes une entreprise, organisation, institution basĂ©e en Suisse romande avec essentiellement des besoins ou activitĂ©s dans plusieurs cantons romands, le choix d’une agence avec un bureau Ă  proximitĂ© de votre siĂšge (et prĂ©sente/active dans plusieurs cantons) reste aussi une option Ă  favoriser. Par contre, si vos activitĂ©s se dĂ©roulent dans une rĂ©gion, mais que vos publics-cibles principaux ne s’y trouvent pas (par ex : clients urbains d’une installation de loisirs pĂ©riphĂ©rique), envisagez plutĂŽt de recourir Ă  un prestataire de la rĂ©gion oĂč vous devez communiquer.

Pour un projet de dimension nationale

Si vous ĂȘtes une entreprise, organisation, institution basĂ©e en Suisse romande avec des activitĂ©s nationales, le choix d’une agence proche de vous et prĂ©sente dans les 2 principales rĂ©gions linguistiques de notre pays est une option logique. Si la Suisse italienne est importante pour vous, quelques agences nationales disposent aussi d’une prĂ©sence au Tessin. Dans de nombreux cas, une bonne alternative Ă  considĂ©rer, car offrant un maximum de souplesse, reste toutefois de recourir Ă  deux agences distinctes, l’une en Suisse romande et l’autre en Suisse alĂ©manique (voire trois en ajoutant un prestataire tessinois). Certaines structures romandes disposent d’un rĂ©seau d’agences partenaires Ă©prouvĂ© de l’autre cĂŽtĂ© de la Sarine et vice-versa. La coordination entre les Ă©quipes peut alors ĂȘtre assurĂ©e par le client, ou la responsabilitĂ© confiĂ©e Ă  l’une des agences.

Pour leurs projets de communication en Suisse romande, les entreprises, organisations ou institutions basĂ©es en Suisse alĂ©manique ou au Tessin peuvent Ă©videmment faire de mĂȘme.

Pour un projet de dimension internationale

Si vous ĂȘtes une entreprise, organisation, institution basĂ©e en Suisse romande avec des activitĂ©s internationales, le choix d’une agence internationale prĂ©sente en Suisse avec un bureau en Suisse romande Ă  relative proximitĂ© de votre siĂšge social est sans doute l’option la plus Ă©vidente.

Une alternative à considérer est de privilégier une agence présente en Suisse romande connectée directement ou indirectement à un réseau international ou une agence internationale.


Les cas les plus fréquents

Pour les demandes les plus typiques pour lesquelles les agences de communication telles que la nĂŽtre sont frĂ©quemment contactĂ©es aujourd’hui, voici ce que l’on peut vous conseiller :

Nous voulons refaire notre site web

Si vous ĂȘtes un professionnel de la communication formĂ© et expĂ©rimentĂ©, que votre positionnement, vos publics-cibles, votre stratĂ©gie et vos objectifs sont dĂ©finis, que votre marque ou votre offre de prestations a Ă©tĂ© rĂ©cemment modernisĂ©e, que le contenu institutionnel (textes/images/vidĂ©os) existe dĂ©jĂ  et vous satisfait (ou que vous ĂȘtes capable de le faire Ă©voluer rĂ©guliĂšrement vous-mĂȘme), mais que votre site institutionnel date un peu, recherchez directement des agences spĂ©cialisĂ©es, dont les compĂ©tences professionnelles en webdesign, expĂ©rience utilisateur (UX), rĂ©fĂ©rencement (SEO), analyse des donnĂ©es et bien sĂ»r dĂ©veloppement apparaissent clairement. Mais cela, vous le savez certainement dĂ©jà


A contrario, si vous n’avez jamais pilotĂ© de projet similaire (voire n’avez pas encore de site), ou que vous n’ĂȘtes pas un professionnel de la communication ou du marketing (par exemple, patron/manager de PME ou responsable d’une organisation/association/collectivitĂ©), et que la crĂ©ation/refonte de votre site web nĂ©cessite prĂ©alablement de dĂ©velopper une rĂ©flexion stratĂ©gique sur votre prĂ©sence digitale vis-Ă -vis de vos diffĂ©rentes parties prenantes, puis du contenu moderne et de qualitĂ© adaptĂ© au web, privilĂ©giez d’abord une agence avec une rĂ©elle capacitĂ© de conseil (profils expĂ©rimentĂ©s et diplĂŽmĂ©s : 360°, stratĂ©gie digitale, marketing, relations publiques) qui pourra vous aider Ă  franchir ces Ă©tapes de maniĂšre qualitative. C’est cela qui confĂ©rera in fine une vraie valeur ajoutĂ©e Ă  votre futur site web.  Vous aurez en effet besoin d’un architecte ou d’un chef de chantier avant de commencer Ă  construire votre « maison digitale ». Si elles ne disposent pas elles-mĂȘmes d’un dĂ©partement compĂ©tent pour la rĂ©alisation du site (agence « full service »), ces agences sauront ensuite vous orienter vers les partenaires spĂ©cialisĂ©s compĂ©tents (web design, dĂ©veloppement).

Enfin, certaines agences Ă  ADN rĂ©solument crĂ©atif (graphisme, publicitĂ©) peuvent trĂšs bien vous aider Ă  rĂ©aliser un site web attractif, voire le rĂ©aliser techniquement elles-mĂȘmes s’il s’agit d’un projet n’exigeant pas de compĂ©tences en dĂ©veloppement poussĂ©es (solutions standardisĂ©es). Par contre, vous ne trouverez que plus rarement chez elles en Suisse romande des compĂ©tences pointues en IT, marketing, conseil stratĂ©gique en communication ou rĂ©daction de contenu. Attention donc Ă  ne pas vous retrouver avec un site visuellement moderne et attractif, mais technologiquement, conceptuellement et Ă©ditorialement Ă  cĂŽtĂ© de la plaque. Bref, ne faites pas venir le peintre avant l’architecte, l’électricien et le maçon


Nous voulons ĂȘtre mieux rĂ©fĂ©rencĂ©s sur Google (amĂ©liorer notre visibilitĂ© sur le web)

La visibilitĂ© sur internet et la qualitĂ© de votre rĂ©fĂ©rencement dans les moteurs de recherche dĂ©pendent de nombreux facteurs (techniques, qualitĂ© du contenu, rythme de publication, prĂ©sence active sur les rĂ©seaux sociaux, budget publicitaire en ligne, autres opĂ©rations de communication attirant l’attention sur vous via les mĂ©dias ou gĂ©nĂ©rant des recherches vous concernant, etc.).

A cet égard, les spécialistes du référencement (SEO/SEA/SMO) présents dans certaines agences, surtout de marketing digital, pourront sans doute vous aider à booster votre visibilité sur le web, mais ils ne transformeront pas une vieille maison en une demeure moderne. Attention donc :

  • A ne pas rendre encore plus visibles des faiblesses de contenu ou de contenant ;
  • Aux coups de « buzz » mal prĂ©parĂ©s qui dĂ©gĂ©nĂšrent en polĂ©miques ;
  • Aux campagnes digitales dont la vacuitĂ© du contenu ne se traduira que par bien peu de trafic supplĂ©mentaire utile, voire contribuera Ă  dĂ©grader votre rĂ©putation.

Être vu est une chose, bien se faire voir en est une autre


Si vous ne savez pas vraiment par oĂč commencer et n’ĂȘtes pas un expert, privilĂ©giez donc plutĂŽt une agence moins « technique » ou avec une vraie capacitĂ© globale de conseil en communication qui pourra vous aider Ă  analyser votre problĂšme de visibilitĂ© sur le web avant de vous vendre une solution. Il s’agit ici de pouvoir compter sur des professionnels formĂ©s (pas autoproclamĂ©s, donc vĂ©rifiez !) sachant dĂ©finir une stratĂ©gie digitale cohĂ©rente et peut-ĂȘtre mĂȘme une stratĂ©gie de communication institutionnelle Ă  360° si vous n’en avez pas encore une


Le modĂšle PESO illustre Ă  ce propos bien la complexitĂ© de la communication digitale contemporaine et la nĂ©cessitĂ© d’une approche multidisciplinaire et intĂ©grĂ©e pour atteindre ses objectifs, ce qui suppose Ă©videmment de les avoir dĂ©jĂ  dĂ©finis


Nous voulons ĂȘtre plus visibles/avoir une image positive dans les mĂ©dias « classiques »

Pour vous aider Ă  avoir la visibilitĂ© que vous mĂ©ritez dans les mĂ©dias (radio, TV, presse Ă©crite et en ligne), vous avez besoin de compĂ©tences professionnelles en relations publiques, que vous trouverez principalement dans des agences spĂ©cialisĂ©es « RP » (ou dans des agences Ă  plus large spectre intĂ©grant de tels profils). Ces personnes connaissent bien les attentes et contraintes des journalistes et savent comment vous aider Ă  faire passer vos messages ou mettre en avant vos thĂšmes, produits ou services auprĂšs des mĂ©dias. Attention toutefois, le monde a changé , et obtenir ponctuellement quelques articles positifs ou un passage Ă  la TV ne constitue plus une garantie absolue de vente ou de notoriĂ©tĂ©.

PrivilĂ©giez donc un prestataire Ă©galement capable de vous conseiller ou vous soutenir dans les autres dimensions de votre stratĂ©gie de communication. Qui pourra notamment vous aider Ă  crĂ©er sur la durĂ©e de la matiĂšre rĂ©ellement « mĂ©dia-compatible », soit du contenu d’intĂ©rĂȘt public Ă  valeur ajoutĂ©e que les journalistes auront plus tendance Ă  considĂ©rer.

Enfin, les relations avec les mĂ©dias impliquent de respecter un certain nombre de rĂšgles dĂ©ontologiques et Ă©thiques. Assurez-vous que votre futur conseiller en relations publiques les connaĂźt et les respecte (fait-il partie d’une association professionnelle, par exemple la SRRP, ou au moins son agence ?), il en va peut-ĂȘtre de votre rĂ©putation sur le long terme...

Nous voulons vendre des produits/services en ligne

Depuis dĂ©jĂ  des annĂ©es, des agences se sont spĂ©cialisĂ©es dans le e-commerce ou le marketing en ligne et c’est sans doute ce qu’il vous faut. Attention nĂ©anmoins, configurer un canal de vente fonctionnel et efficace en ligne est une chose, le faire connaĂźtre et en assurer la visibilitĂ©, l’attractivitĂ© et la promotion en est une autre, et tout ceci sera peu efficace si votre rĂ©putation ou votre image n’est pas Ă  la hauteur sur votre marchĂ©.

Si vous n’ĂȘtes pas un professionnel de la communication ou du marketing, privilĂ©giez plutĂŽt d’abord une agence avec des profils 360° expĂ©rimentĂ©s, qui saura vous aider Ă  mettre en place une stratĂ©gie et prĂ©parer en amont les opĂ©rations prĂ©alables nĂ©cessaires Ă  votre succĂšs commercial en ligne. Au besoin, travaillez successivement avec plusieurs agences.

Nous voulons moderniser notre identité visuelle (ou la créer)

Une agence de branding, de graphisme ou de publicitĂ© semble ĂȘtre le type d’agence dont vous avez besoin pour votre nouveau logo et tout ce qui constituera votre nouvelle identitĂ© de marque ou l’univers graphique de votre marque (voire mĂȘme l’univers sonore ou olfactif).

Cependant, ne changez pas d’identitĂ© Ă  la lĂ©gĂšre, soit sans une solide analyse de votre positionnement et de votre environnement Ă  moyen-long terme. Si votre stratĂ©gie institutionnelle, commerciale et de communication globale n’est pas encore dĂ©finie, vous aurez besoin de vous entourer d’autres professionnels, en plus d’un graphiste inspirĂ©, pour que votre futur changement d’apparence concourt rĂ©ellement Ă  atteindre vos objectifs, surtout si vous n’avez jamais pilotĂ© une opĂ©ration de ce type.

Dans ce cas, veillez en sĂ©lectionnant votre agence Ă  pouvoir bĂ©nĂ©ficier d’une capacitĂ© de conseil Ă©prouvĂ©e pour encadrer le processus de crĂ©ation. En particulier, si vous ne pouvez pas produire vous-mĂȘme un « briefing stratĂ©gique » professionnel qui guidera ensuite le travail des crĂ©atifs, peut-ĂȘtre vous faut-il d’abord avoir recours Ă  une autre agence pour vous aider Ă  accomplir cette premiĂšre Ă©tape indispensable.

Attention enfin, si la question de l’identitĂ© visuelle est importante, votre politique de communication (rythme, contenu, qualitĂ©, modernitĂ©) et votre comportement (conditions de travail ou de sous-traitance, transparence, responsabilitĂ© sociale et environnementale) vis-Ă -vis de vos parties prenantes le seront au moins tout autant pour agir valablement sur la perception de vos publics-cibles. Faites d’abord votre introspection et veillez Ă  ne pas tenter de masquer un problĂšme de fond par un traitement de surface


Nous voulons ĂȘtre actifs/visibles/performants sur les rĂ©seaux sociaux

Être au top sur les rĂ©seaux sociaux nĂ©cessite de crĂ©er de maniĂšre trĂšs rĂ©guliĂšre un mĂ©lange subtil de contenu institutionnel ou promotionnel attractif et de qualitĂ©, ajustĂ© Ă  ses activitĂ©s et ses diffĂ©rents publics-cibles (et adaptĂ© Ă  chaque type de rĂ©seau social), de pouvoir gĂ©rer Ă  tout moment publiquement des conversations Ă©motionnelles et parfois difficiles avec ses interlocuteurs et de rĂ©pondre Ă  leurs questions, d’identifier en amont des problĂšmes de rĂ©putation et d’éviter d’en crĂ©er par du contenu inappropriĂ©, et enfin d’ĂȘtre capable de concevoir et opĂ©rer des campagnes publicitaires payantes efficaces, que ce soit dans un but commercial ou idĂ©al. Sans oublier une capacitĂ© Ă  analyser les nombreuses statistiques gĂ©nĂ©rĂ©es par les rĂ©seaux sociaux, puis le trafic redirigĂ© sur votre site. En bref, c’est un travail trĂšs consĂ©quent, quasi-permanent et exigeant, qui nĂ©cessite des compĂ©tences multiples et un grand sens des responsabilitĂ©s, soit bien plus qu’une simple maĂźtrise technique des outils. Il est donc rarissime qu’une seule personne regroupe toutes ces qualitĂ©s.

Comme pour les sites web nĂ©anmoins, l’avantage des rĂ©seaux sociaux est qu’il est possible de les gĂ©rer Ă  plusieurs, que ce soit en associant des compĂ©tences internes et externes, ou en mobilisant plusieurs compĂ©tences externes (dans la mĂȘme agence ou pas).

Si vous avez Ă  l’interne un responsable communication ou un community manager qui vous assure dĂ©jĂ  une prĂ©sence minimale de qualitĂ© sur les rĂ©seaux sociaux (publication de contenu institutionnel adĂ©quat et attractif, rĂ©ponse Ă  vos interlocuteurs et gestion des interactions sensibles), mais que vous voulez passer Ă  la vitesse supĂ©rieure, adressez-vous directement Ă  une agence dotĂ©e de ressources pointues dans le marketing digital pour vous soutenir de maniĂšre complĂ©mentaire dans l’analyse des donnĂ©es et la conduite de campagnes efficaces.

Si vous n’avez pas de responsable communication (ou que celui-ci n’a ni le temps ni les compĂ©tences pour dĂ©velopper valablement votre prĂ©sence sur les rĂ©seaux sociaux), il vous faudra trouver une agence capable d’assumer aussi ce rĂŽle stratĂ©gique, soit qui compte dans ses rangs des professionnels seniors formĂ©s. Car un community manager insuffisamment formĂ© ou expĂ©rimentĂ© peut gravement nuire Ă  la rĂ©putation d’une marque par un simple post malheureux. A dĂ©faut de tout trouver dans la mĂȘme agence, n’hĂ©sitez donc pas Ă  travailler avec plusieurs ! Par exemple une agence de relations publiques compĂ©tente pour le contenu institutionnel, les interactions sensibles et la vision gĂ©nĂ©rale, et une de marketing digital pour vos campagnes.

Quoi qu’il en soit, notre expĂ©rience nous montre qu’à ce jour en Suisse romande, peu de marques ou d’institutions sont encore prĂȘtes Ă  consacrer les moyens nĂ©cessaires Ă  rĂ©ellement performer sur les rĂ©seaux sociaux, ce qui s’explique par la petitesse du marchĂ© romand pour les entreprises et la fragmentation cantonale pour les institutions publiques ou parapubliques. De fait, les communautĂ©s digitales en Suisse romande sont souvent modestes et confier un mandat permanent et global de community management Ă  une agence pour gĂ©rer quelques centaines ou milliers de followers, pour au mieux quelques interactions journaliĂšres ou leads sur un site web n’est que rarement une option qui se justifie Ă©conomiquement. Si vos moyens sont limitĂ©s, privilĂ©giez l’essentiel en fonction de vos besoins principaux.

Si vous ĂȘtes une grande marque/institution nationale ou internationale, il est par ailleurs probable que vos campagnes promotionnelles et vos interactions avec votre communautĂ© soient dĂ©jĂ  conçues et pilotĂ©es de maniĂšre globale, ailleurs qu’en Suisse romande. Si le public romand vous intĂ©resse et que vous voulez communiquer avec lui en français et avec la bonne sensibilitĂ© rĂ©gionale, dans ce cas, privilĂ©giez le recours Ă  une agence de relations publiques ou conseil en communication romande, qui pourra vous aider Ă  crĂ©er/traduire du contenu informatif adaptĂ© ou gĂ©rer ponctuellement des interactions sensibles.

Mayday, mayday ! Nous avons un problÚme de réputation, une crise sur laquelle nous devons communiquer

C’est trĂšs simple. PrivilĂ©giez une agence avec des profils expĂ©rimentĂ©s en relations publiques, qui sauront vous conseiller et vous aider Ă  structurer votre action et vos messages auprĂšs de toutes vos parties prenantes pour limiter les dĂ©gĂąts Ă  votre rĂ©putation, puis vous aider Ă  reconstruire votre image. Attention, un problĂšme de rĂ©putation se gĂšre aussi aujourd’hui sur le web. PrivilĂ©giez une agence Ă©galement capable de vous conseiller ou vous soutenir sur ce plan.

Nous avons un projet de campagne (commerciale/sensibilisation/politique)

Pour tout ce qui touche Ă  la promotion de produits ou services dĂ©jĂ  conçus, les agences de publicitĂ© « classiques » feront le mieux l’affaire pour votre prochaine campagne. Et un bon moyen d’en trouver une reste encore d’observer simplement les campagnes en cours dans des secteurs proches des vĂŽtres. VĂ©rifiez nĂ©anmoins qu’elles sont Ă  l’aise ou disposent de partenaires compĂ©tents pour les aspects digitaux/relations publiques. Au besoin, faites aussi appel de maniĂšre complĂ©mentaire Ă  une agence spĂ©cialisĂ©e.

S’il s’agit de de maximiser l’impact d’une campagne dans les mĂ©dias, notamment digitaux, vous aurez besoin d’une agence « mĂ©dias » experte en publicitĂ© programmatique, soit capable de vous guider en tant qu’annonceur dans les subtilitĂ©s de la publicitĂ© 2.0  et mĂȘme de vous aider Ă  concevoir et dĂ©cliner votre campagne en fonction des audiences ciblĂ©es.

S’il s’agit d’une campagne Ă  but informatif/politique (locale, cantonale/nationale), privilĂ©giez plutĂŽt une agence dotĂ©e de professionnels qualifiĂ©s en relations publiques, maĂźtrisant votre territoire et idĂ©alement les enjeux de votre domaine d’activitĂ©s.

Nous voulons faire réaliser un audit sur la qualité de notre communication/élaborer une nouvelle stratégie de communication

Vous avez besoin dans ce cas de trouver une agence avec de fortes compĂ©tences stratĂ©giques (conseil en relations publiques, communication institutionnelle), soit des consultants expĂ©rimentĂ©s Ă©galement rompus Ă  la complexitĂ© de la communication contemporaine, qui sauront analyser avec mĂ©thode les diffĂ©rentes dimensions de votre communication actuelle (identitĂ© visuelle, politique de communication, comportement), Ă©tablir la perception qu’ont de vous vos parties prenantes et Ă©laborer les nouveaux objectifs et programmes de communication qui permettront d’agir sur celle-ci. A cet Ă©gard, le modĂšle PESO illustre bien la complexitĂ© de la communication contemporaine et la nĂ©cessitĂ© d’une approche multidisciplinaire et intĂ©grĂ©e pour atteindre ses objectifs.

Nous voulons organiser un événement

Tout dĂ©pend Ă©videmment du type d’évĂ©nement que vous prĂ©voyez d’organiser et dont vous voulez assurer le succĂšs en Suisse romande, car du sĂ©minaire thĂ©matique privĂ© pour quelques personnes triĂ©es sur le volet Ă  une manifestation grand public pour des milliers de participants, les enjeux diffĂšrent et les compĂ©tences requises aussi.

De fait, de nombreuses agences en Suisse romande disposent d’expĂ©rience dans l’organisation d’évĂ©nements divers de petite et moyenne envergure au niveau rĂ©gional. Nous vous recommandons dans tous les cas de privilĂ©gier une agence expĂ©rimentĂ©e dans l’organisation d’évĂ©nements de dimension similaire, suffisamment proche du lieu de votre Ă©vĂ©nement (cela coĂ»tera moins cher) avec une connaissance prĂ©alable de votre domaine d’activitĂ©s et suffisamment polyvalente ou avec un bon rĂ©seau de partenaires (rĂ©daction, graphisme, web, gestion de projet, logistique, etc.). Pour les trĂšs grands Ă©vĂ©nements, le recours Ă  des agences spĂ©cialisĂ©es dans l’évĂ©nementiel est recommandĂ©.

Nous voulons créer un support de communication imprimé (rapport, magazine interne, dépliant, etc.)

La crĂ©ation d’un support de communication de qualitĂ© exige aussi bien des compĂ©tences professionnelles Ă©ditoriales (conception et rĂ©daction des textes), que graphiques (conception et mise en page). L’idĂ©al est donc de trouver une agence disposant de ces deux compĂ©tences au « mĂȘme niveau », mais d’un projet Ă  l’autre, souvent les besoins diffĂšrent.

Tout dépend donc de la nature de votre projet et de vos propres ressources, par exemple, avez-vous les compétences ou le temps de rédiger tout ou une partie des textes ?

La rĂ©alitĂ© du marchĂ© romand (petites structures) montre Ă©galement qu’il y a bien peu d’agences de communication qui offrent le mĂȘme niveau de service pour la conception/rĂ©daction et le graphisme.

Si votre contenu Ă©ditorial est dĂ©jĂ  dĂ©fini (ou que vous avez la capacitĂ© de le rĂ©aliser pour l’essentiel Ă  l’interne de maniĂšre qualitative), privilĂ©giez directement une agence qui se distingue d’abord par ses compĂ©tences en graphisme et qui saura certainement aussi vous faire profiter de son rĂ©seau de partenaires externes en cas de besoin (rĂ©dacteurs, photographes, illustrateurs, correcteurs, imprimeurs, etc.).

Si par contre le concept/contenu doit encore ĂȘtre dĂ©fini ou affinĂ©, ou que la rĂ©daction est complexe ou sensible, il peut s’avĂ©rer plus pertinent de privilĂ©gier une agence intĂ©grant directement des rĂ©dacteurs expĂ©rimentĂ©s (anciens journalistes, professionnels des relations publiques), Ă©galement avec une connaissance prĂ©alable de votre domaine d’activitĂ©s et de vos enjeux.


Besoin d’aide pour un projet ? Nous sommes là pour vous conseiller, vous soutenir et vous accompagner.

Contactez-nous

Retour